Eveil Nomade

Möron – Kövsgol : un petit coin de paradis pour nous tous seul !

A défaut de pouvoir rejoindre l’Altaï, le plan est de prendre notre temps autour du lac Kövsgol. Pour rejoindre kahtgal au bord du lac, nous n’avons que trois petits jours de route asphaltée sans difficultés si ce n’est la motivation de Tiago le premier jour (dure reprise…).A khatgal il y a de très nombreux camps de touristes, nous trouvons notre bonheur (mais toujours pas de douche chaude) à « garage 24 », ou nous dormons dans une cabane en rondin de style Russe agréablement chauffée par un poêle ! Il faut dire qu’en remontant vers le nord les températures se sont bien rafraîchies et tournent autour de 20 degré au plus chaud (8 degrés dans la nuit). Du coup la végétation change radicalement : les forêts de mélèzes remplacent de plus en plus la steppe, qui est ici beaucoup plus fleurie (des tapis d’edelweiss ! ).

A Kathgal nous nous offrons une journée de cheval, on ne pouvait tout de même pas quitté la Mongolie sans avoir essayé…Et bien c’est loin d’être aussi facile que ça en a l’air quand on regarde les gamins du coin galoper ! Il faut dire aussi que je me suis retrouvé avec le cheval le plus têtu du groupe. Il n’en faisait qu’a sa tête, partait au trot n’importe ou et je me suis sentie ridicule a essayer de le diriger ! Les enfants apprécient mais leurs étriers sont mal réglés et ils sont pas mal ballottés : en résulteront des mal de dos les jours qui suivent…Nous avons traversé de beaux coin en dehors des chemins (ça change du vélo) et avons pu discuter un peu avec le guide (anglophone). Apparemment il a beaucoup de loups dans le coin : ce n’est pas un problème pour les humains mais plutôt pour les yacks ou les chevaux solitaires ! Nous apprenons aussi qu’ici ils font les foins en automne après la saison des pluies (qui a lieu actuellement mais consiste seulement en quelques orages de temps en temps). Et en hivers le lac gèle totalement, les températures tombant en dessous de 30 degré avec 60 cm de neige !

Le lendemain nous sommes partis à la recherche d’un beau coin de bivouac dans l’idée d’y passer quelques jours (donc bien chargés en réserves de nourritures). Nous n’essayons pas la rive ouest du lac qui nous semble beaucoup trop touristique (il y a des camps de touristes tous les 100 mètres …) et tentons la rive est, réputée pour être plus sauvage mais que la piste ne longe que de loin… Il nous faut une bonne journée sur une mauvaise piste et 2 heures de hors piste pour se rapprocher d’un petit coin de forêt qui nous faisait de l’œil ! Mais nos efforts sont très largement récompensés : nous trouvons là un coin de bivouac de rêve : une petite crique de rochers au dessus d’une eau translucide, un coin a feu et une belle forêt moussue. Au programme : pain au feu de bois, gnocchi fait « maison », cabanes, baignade (eau glaciale, tout ne peut être parfait!) jeux de pistes et construction d’un radeau… que du bon temps quoi !!!

 

 

 

 

 

Toutes les bonnes choses ont une fin, et puis on est là pour faire du vélo. Après cette agréable pose nous retournons à Khatgal, une fois la bonne piste repérée le retour se passe plus facilement que l’aller. On se pose pour un jour mais un temps baugue nous contraints à différer le retour sur Moron d’un jour. Nous profitons du fourneau à bois pour se faire encore des petits plaisirs maison : pain, pizza, chaussons au pommes… le lendemain le temps est plus clément : cap sur Moron. Si vous prenez un temps correct, un Tiago Motivé et reposé ben cela donne une journée de 66 km avec 580 m de dénivelé positif (et encore il voulait pas s’arreter…) !

Avec cette avance nous arrivons à Moron le second jour suffisamment tôt pour enchaîner directement par 15h de bus pour un retour sur Oulaan-Baator (= une nuit blanche), où nous préparons la suite : direction la Chine via le désert du gobi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *