Eveil Nomade

Le désert du Gobi par Tiago et Lilou

Tiago :

Au début on a pas vraiment cru que c’était le désert du Gobi parce qu’il a beaucoup plu et que c’était tout vert ! Au premier repas on a eu la chance de tomber sur une mini maison abandonnée et une grosse benne pour nous faire de l’ombre, c’était la dernière. On est entrés dans un massif de collines ! C’est là qu’on a vu nos premiers cadavres (de chevaux, de moutons, de vaches et de chèvres). Même si certains pourrissaient là, la plupart se desséchaient.

Pour les chameaux, ils sont calmes et passent leur temps à manger des herbes gorgées d’eau. Ils peuvent tenir une vingtaine de jours sans boire ! Il parait qu’il y a des loups qui ne rechignent pas sur la viande de chameau.

Juste avant que nous arrivions à la frontière, papa est allé jeter les poubelles et pendant ce temps une sorte de gros quatre quatre s’est arrêté pour voir si nous voulions passer la frontière (c’est interdit pour les vélos). Les parents ont négocié le prix. Il a doublé tout le monde, naturellement. Je me suis assez explosé le dos avec un sac a dos bleu parce qu’il fallait porter les bagages dans des bâtiments pour voir si il n’y avait rien de dangereux à l’intérieur. A la fin on est arrivés en Chine. Tout les panneaux étaient strictement incompréhensibles. A la place des taxis il y a des sortes de carrosses mais à la place des chevaux il y a un cycliste.

 

Lilou :

On a vu des chameaux de près. Le désert n’a pas d’arbres et presque pas de sable. Au juste, ma mère se plaint que je vais très lentement et de plein d’autres choses.

Le chameau : Le chameau ressemble au dromadaire sauf qu’il a deux bosses. C’est un animal paisible, par exemple si un gros camion passe sur la route, un animal (pas un chameau, autre chose) partirait en courant, comparé au chameau qui part en marchant tranquillement. Aussi, quand j’en ai vus j’étais impressionnée qu’ils soient si paisibles.

Si j’avais un chameau je me fabriquerais une sorte de mini yourte que je ferais transporter par les chameaux, parce qu’ils peuvent transporter 200 kg et peuvent rester 20 jours sans eau.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *