Eveil Nomade

La cité interdite et la grande muraille par Tiago et Lilou

La cité interdite :

Tiago :

On est allés voir la cité interdite grâce à un monsieur qui nous a offert quatre tickets. La première place avait une rivière en forme de serpent, elle est traversée par trois ponts. De l’autre côté un chemin fait de pierres blanches mène à une porte, de chaque côté il y a la statue d’un lion : celui de gauche porte un lionceau, il désigne la fertilité, celui de droite porte une boule qui représente le pouvoir de l’empereur sur le monde.

 

Le jardin est immense, il contient plein d’arbres comme des pommiers !

Le couloir de la céramique : il y avait de la vaisselle en céramique, des vases de la taille d’une grosse cocote minute ou de la taille d’une tasse moyenne, il y avait beaucoup de motifs très colorés ! Derrière une vitrine il y avait des débris de vase. A la fin il y avait même une flûte.

 

 

 

 

 

La salle du trône : au début un escalier recouvert de plaques en plastique montait vers la salle, entre les escaliers (ils sont deux) il y a des plates formes et au milieu des bouilloires géantes : j’aurais pu tenir dedans tout entier !

 

 

 

 

 

Dans la salle du trône (on ne peut pas y entrer) il y a une estrade (trois petits escaliers y conduisent) et sur elle il y a le trône ! La salle est gigantesque ! Trois pelleteuses pourraient y entrer !

Les toits sont très jolis : à chaque arrête il y a une file d’animaux en or : loup, lion, chien…A la fin on est entrés dans une salle vide, au plafond une tête de dragon nous observait ! On s’est retrouvés devant un bloc de roche qui cachait une tour. Dans le bloc il y a une porte qui mène à la tour mais on ne peut pas y entrer !

 

 

 

 

 

 

 

 

Lilou :

On démarra à Beijing. Des notre arrivée on nous a donné des entrées pour la cité interdite. Il y avait des maisons un peu comme ça.

Ce que j’ai trouvé dommage : on a pas le droit d’entrer dans certains bâtiments, dans celui ou il y avait le trône d’or.

Ce que j’ai préféré : le jardin ; il y avait des arbres, des plantes et des sortes de roches avec des trous partout et des énormes coraux et des pierres scultées sur le sol, il y avait aussi un lion.

 

 

 

 

 

 

La grande muraille :

Tiago :

La grande muraille était la frontière entre la Mongolie et la Chine ! Au début elle n’était qu’un tas de terre et empêchait les barbares mongoles d’entrer en Chine. Les Chinois étaient et sont sédentaires et les mongoles étaient et sont nomades. La muraille a évolué. Au début c’était deux murs avec de la terre au milieu puis à la place de la terre on a mis des cailloux. La muraille servait à défendre la Chine mais elle faisait aussi une route pour le commerce. Il y a régulièrement des tourelles pour les garder. La muraille fait huit à sept mètres de haut et quatre de large ! A certains endroits elle se divise et parfois elle a neuf murs parallèles ! On a fait la partie du dragon enroulé, on a dormi dans une tourelle et on s’est baffrés de cochoneries chinoises !

Les choses étonnantes en Chine :

Lilou :

Il y a des vélos qui transportent des personnes.Des toits comme ça, des fois doubles et très rarement triples. Des gens avec des parapluies pour se faire de l’ombre. Des pistes cyclables de la taille d’une route. Des toilettes sans séparations. Des pattes de poulets, du pain cuit et pimenté et des fèves grillées et pimentées.

Tiago :

Les Chinois adorent les pétards : ils en font exploser assez souvent ! Les hôtels n’ont pas de clés pour ouvrir mais des cartes : on les passe devant un petit écran noir et la porte s’ouvre ! Dans la rue il y a beaucoup de moines habillés en rouge, il y a aussi des gens qui portent des chapeaux blancs. Il y a trop de mendiants. A Beijing il y a des milliards de vélos et des pistes cyclables aussi larges que des routes. Les toilettes ne sont pas toujours séparées par un mur. Les Chinois sont spécialistes pour les plats épicés. Il y a beaucoup de gens qui fument dans les bus !

Une réflexion au sujet de “La cité interdite et la grande muraille par Tiago et Lilou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *