Eveil Nomade

Fruits tropicaux et guerre du Laos (par Tiago et Lilou)

Les fruits tropicaux (par Tiago) :

 

La banane :

Type de végétale :

La banane, à l’inverse de ce que l’on croit est une herbe ! Ce qui veut dire que les bananiers ne vivent qu’un an. Mais quand ils meurent leurs racines jettent quatre  à cinq autres surgeons (comme des germes) qui refont des bananiers.

Origine :

Les premières bananes étaient bourrées de graines et originaires d’Inde. A présent il en existe plus de 250 variétés.

La banane : c’est un fruit ou non ?

ça dépend…

La banane plantin est un légume, elle est utilisée ici et en Afrique et est bourrée de sucre lent. Elle donne une impression de satiété. Les 249 autres variétés sont des fruits !

Pour les emmener jusqu’en Europe, on leur passe un produit qui empêche leur maturation. On les emporte en bateau, en avion ou en camion.

 

 

La mangue :

Originaire du nord est de l’Inde.

Type de végétal :

Arbre qui peut atteindre une vingtaine de mètres de haut. Sa feuille est longue et pointue. Elle est de couleur vert foncé. La mangue est un fruit tropical jaune rouge, oval.

L’ananas :

Origine :

Centre et sud du Brésil, nord de l’Argentine.

Type de végétal :

L’ananas est une sorte d’herbe à très longues feuilles, elle vit dans les endroits chauds. Son fruit, l’ananas pousse au cœur de la plante.

 

 

 

 

 

 

Description :

L’ananas, n’est pas un seul fruit mais plein de petits fruits soudés entre eux appelés « yeux ». Les petits fruits apparaissent si étroitement soudés qu’on les distinguent à peine ! On peut observer cela sur le schéma ci dessous, entre les fruits il y a la bractée.

Fruit du dragon :

Type :

Cactus, il a la plus grande fleure de cactus. Elle peut mesurer 30 cm de long ! Sa chaire peut être rose foncé ou blanche. Les fleurs dégagent un doux parfum de vanille pour attirer les insectes. Le cactus peut mesurer 1,50 mètres de haut. Les graines sont des centaines et se développent à l’intérieur du fruit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a beaucoup d’autres fruits tropicaux par ici, comme les tamarins, les papayes, la canne à sucre et d’autres sortes que je ne connais pas.

 

 

La guerre au Laos (par Lilou) :

 

Visite du musée COPE à Vientiane :

Il y a 270 000 bombes qui ont été lancées sur le Laos et 10 à 30 % n’ont pas explosé (voir la carte des endroits ou elles sont tombées). Quand les personnes se font toucher et qu’ils perdent quelque chose (bras, jambes…) ils reçoivent une prothèse.

Les laotiens récupèrent les morceaux de bombe pour en faire d’autres choses (des cuillères, des couteaux, des bols…). Souvent au Laos les maisons sont sur pilotis, et des fois les pilotis peuvent être faits avec des bombes.

Pour récupérer les bombes qui n’ont pas explosé il faut regarder où on met les pieds et l’emmener à 4 ou 5 pour faire attention. Il y a une autre solution : si elles n’ont pas explosé, il faut faire évacuer le village ou les personnes à côté, puis après faire exploser la bombe.

Des enfants veulent récupérer les morceaux de bombe pour gagner de l’argent et meurent parfois si ça explose.

Et vous savez vous pourquoi il y a eu cette guerre au Laos ?

Une réflexion au sujet de “Fruits tropicaux et guerre du Laos (par Tiago et Lilou)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *