Eveil Nomade

Le point de vue des enfants sur notre marathon des transports…

Les transports (Lilou) :

Quand on est arrivés à Bangkok, on était épuisés parce qu’on avait du prendre un bus assis de nuit et après on a du dormir par terre avec un carré mat ou sur un banc parce que le bus était arrivé à 4 h du matin et qu’on ne pouvait pas pédaler la nuit avec la circulation.

Pour aller à l’aéroport on a pris deux voitures : une pour les vélos et une pour nous. A l’aéroport tout s’est bien passé et même que j’ai pu monter sur un chariot que maman poussait. L’avion était grand : il y avait 3 rangs en largeur et trois sièges à chaque rang. Nous on avait le rang du milieu. Il y avait même des toilettes et des sièges libres (pour dormir).

Quand on est arrivés aux Philippines, on a du sortir de l’aéroport pour remonter les vélos. On est partis en ville (Manille) pour trouver une gare, qui n’était pas la bonne. On est repartis pour trouver une autre gare : ouf c’était la bonne !!!

On a pris un bus après avoir dû mettre les bagages à nos pieds, ce qui fait que pour dormir il fallait avoir les genoux sur le ventre. Le matin, le volcan Mayon nous attendait avec ses deux cheminées qui fumaient. Après, pour trouver l’hôtel ça n’a pas été trop difficile.

De nuit, le volcan paraît juste à côté mais il est à dix kilomètres de la ville. Il est en éruption et tellement connu qu’il est sur les billets de 100 pesos !

Quel temps fait il aujourd’hui ? Et bien il pleut à grosse gouttes !

La partie désagréable du voyage (Tiago) :

Ca fait une semaine qu’on est dans des villes, sauf quand on fait collection de torticolis dans des bus de nuit. On est arrivés le 4 mars à Bangkok, la capitale de Thaïlande. On a passé 5 jours à respirer l’air pur des gaz d’échappement pour aller chercher : une tablette qui se trompe une fois sur deux, des baskets qui trempent nos chaussettes de sueur et des cartons qui ont cassé le dos des parents. Avec ça, ils sont d’une humeur massacrante !

Ca fait 2 jours qu’on est aux philippines à Legazpi, à 10 km d’un volcan en éruption !

Premières impressions : ici il n’y a pas de temples bouddhistes. La seule différence avec la nourriture c’est que le riz est chaud mais la garniture froide. Il y a plein de boulangeries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *