Eveil Nomade

Nouvelles de Tiago et Lilou

Tiago :

Route 95 :

Quand on a fini la boucle pour aller voir les arches, on est partis vers Hite, un petit hameau au début du lac Powel (au nord). On y est arrivés un peu avant midi et on y a mangé et fait une petite bataille d’eau. Puis après avoir rempli nos conteneurs d’eau on est partis. Après avoir fait un vilain monte / baisse, on est passés sur le pont du Colorado. On est remontés dans une sorte de lapiaz géant, puis on a commencé à monter un canyon taillé à la dynamite pour rejoindre un autre étage de lapiaz géant. Là on a trouvé une aire de pique nique et on a dormi à la belle étoile. On ne voyait pas très bien ces dernières car la lune était trop brillante.

Le matin, après avoir déjeuné et fait l’école, on est repartis. On est allés par un canyon où on entendait que nos propres bruits. Puis on est sortis du canyon pour longer des montagnes dans une vaste plaine. On s’est arrêtés à midi sous un petit arbre. Puis on est repartis avec le vent dans le dos et la descente sous nos roues !

Chiens mouillés (après Bryce canyon):

On s’est réveillés sous un ciel de plomb, on est partis sous la pluie puis on a commencé une montée. Il faisait frais et les voitures n’arrêtaient pas de nous éclabousser. J’avais les mains tellement gelées que je ne pouvais pas serrer les freins ! Puis presque arrivés à Kanab, Lilou s’est cassée la figure. Les parents ont jeté les vélos et se sont occupés de Lilou. Puis on est repartis et (après une très brève hésitation) on est allés au Mac do. On a pris (seulement) 4 barquettes de frites, 2 barquettes de nugets et 2 sandwichs.

Ensuite on est allés faire les courses et on a acheté 1kg de nutella et autant de beurre de cacahuète, mais je n’aime pas le beurre de cacahuète. Puis nous sommes sortis de la ville, toujours sous la pluie, on a cherché un coin de bivouac et on a attendu après le repas pour pouvoir se mettre dans les duvets : on était sur un sol mouillé et on était tout trempés avec 7° !

Le matin, il pleuvait toujours. On est repartis dans un semi-brouillard. A midi on a trouvé une barrière pour y accrocher le tarp et après une énorme tournée de riz, on est repartis. On est arrivés au « summit » et on a commencé une longue descente. Comme on avait fait 50 km, on s’est arrêtés juste avant la nouvelle montée. Et contrairement à hier, on a mis les matelas tout de suite ! Et là, on joue aux légos en entendant la pluie dehors, bien habillés et au sec.

Lilou :

Hier je me suis fait une entorse au doigt. En fait il pleuvait à verse, mes freins ne marchaient pas très bien et en plus j’avais 2 gants trempés. Donc il pleuvait et on voyait des groupes de maisons, et je me disais qu’on était presque arrivés. Papa et Tiago nous attendait devant. Maman a freiné et moi aussi mais mon frein ne marchait pas, la corde s’est prise dans la roue avant de mon vélo et j’ai fait un soleil. Je me suis aplatie la tête la première, les mains en avant, sauf que le petit doigt s’est plié…J’ai hurlé et puis, je ne veux pas en parler. Après on s’est dit, enfin les parents se sont dits, qu’on devait se réchauffer et que j’avais une entorse au doigt, alors on est allés au mac do !

Une réflexion au sujet de “Nouvelles de Tiago et Lilou

  1. Antoinette Marrel CHEVROLAT

    Bonjour à vous quatre! De retour de l’automne chaud et sec en France, je ne vous donnerai pas la nostalgie de la Sardaigne à vous qui roulez sous la pluie. Dites-vous que vous avez de la chance de vivre l’école de l’endurance et de la persévérance que bien des jeunes n’expérimenteront jamais. HUm! C’était la maîtresse d’école….
    La grand-tante vous embrasse très fort et va continuer à vous suivre avant de partir en janvier en Colombie. Y passerez-vous avant d’atteindre le Sud de l’Amérique?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *