Eveil Nomade

Basse Californie : des cactus aux requins baleines (par Tiago et Lilou)

Lilou :

Cactus :

Il y avait des cactus de toute sorte : des longues branches basses et qui partent de partout comme des algues, de longs cactus très gros, des cactus qui montent jusqu’au ciel, certains avec des fleurs oranges et rouges au bout, comme des flammes, et aussi des petits cactus avec des épines pas si spéciales, sauf un cactus à fruits rouges très bons et qui est mûr quand les épines s’enlèvent toutes seules. L’intérieur d’un cactus est creux. Il y a aussi une espèce mi cactus, mi plante qui fait une gigantesque fleur verte avec une tige et une fleur au bout.

Requin baleine :

Hier on est allés voir les requins baleine avec Sarah, Scott, papa, maman, Yuna, Yoann, Nami, Tiago et moi. On a pris le bateau, enfin les bateaux : le premier ne voulait pas démarrer alors on a dû changer de bateau. J’ai vu de petits poissons qui partaient avant que le conducteur mette le moteur à fond. Ils nous ont distribué des masques et tubas et des palmes puis on a sauté dans l’eau. Le requin baleine était énorme et entouré de poissons. Ils étaient rayés et longeaient la surface de l’eau en ouvrant une bouche qui aurait pu manger un adulte en une bouchée !

La photo n’est pas de nous, c’est ce qu’on voit quand on s’approche trop de la bouche…!

Quand on est ressortis de l’eau les parents y sont allés encore 2 fois et puis on est repartis plus lentement. Je me suis mis à l’avant du bateau pour sécher au soleil.

Tiago :

San Ignacio :

On est arrivés à San Ignacio et on a vu un panneau « Casa de cyclista » : une maison pour les voyageurs à vélo.On a suivi les panneaux et on est arrivés à une maison avec 3 chatons et la mère. On a joué avec eux puis on est partis pic niquer car il n’y avait personne. Vers la fin de l’après midi les gens sont arrivés et on a pu planter la tente. Le lendemain matin, il y avait plein de cyclistes. On a fait l’école. On est allés visiter une église ancienne. Il y avait des niches encombrées de belles statues et l’église était faite de pierre volcanique. Il y avait « Jésus » en statue crucifié. On est sortis explorer le jardin : il y avait le nom des différents cactus. Puis on a rencontré un monsieur qui nous a emmené dans un passage secret que les esclaves utilisaient pour se cacher. Il nous a expliqué que les tête au plafond représentaient les indiens esclaves ici. Ces esclaves étaient enterrés à genoux, les mains et le front sur les fondations de l’église, à 2 mètres sous le sol.

Puis on est sortis et on a acheté des glaces (moi fraise au lait).

Requin Baleine :

Après avoir négocié le prix, on s’est installés dans le bateau, mais le moteur était mort et on est allés à la plage et on a attendu un autre bateau avec Nami, Yoann, Yuna, Sarah et Scott. Puis on a longé le quai et on est allés sur une passerelle en fer qui, à chaque fois que l’on marchait dessus, grinçait. Puis on est montés sur le bateau. On s’est lentement éloignés du port et après avoir mis les gilets de sauvetage on a accéléré. Yuna a crié de joie. Après un quart d’heure on a vu des bateaux et des nageurs. On s’est approchés doucement, car ici il y avait des requins baleine. J’étais pas du tout enthousiaste à l’idée de me mouiller mais on a mis les masque et tuba et on a plongé. Au début ça allait, puis on a vu le requin baleine, j’ai été surpris qu’il soit aussi proche : il était bleu noir, avec pleins de points blancs. On s’est éloignés puis on l’a observé.

Non non c’est pas nous… Mais ca donne une idée de la taille de ces animaux !

Il mesurait 10 mètres et sa queue était trop loin pour la voir ! Il y avait aussi des bans de poissons : ils mangeaient les saletés de l’animal ; Puis on est retournés au bateau et on a changé de groupe car on étaient 8 et seulement 5 pouvait aller à l’eau en même temps. Yuna était trop petite pour aller voir les requins baleine. Comme j’avais froid, je me suis enroulé dans une serviette, alors on a vu qu’il y a avait plein de requins baleine autour de nous et de temps en temps leur énorme bouche pointait de l’eau, aspirant beaucoup d’eau. Les parents y sont retournés mais je n’avais plus envie. Après on est rentrés à toute vitesse !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *