Eveil Nomade

Fin de la Thaïlande : de Mahasarakam à la frontière (vers Paksé)

Un nouveau vélo pour Lilou ?

La route pour « Roi Et » ne change guère : culture de part et d’autre et beaucoup de circulation. Une erreur d’itinéraire nous mène sur une petite route bien tranquille et nous trouvons un chouette bivouac près d’un lieu d’incinération funéraire. Ces sites sont très courants et font toujours d’excellents coins de bivouac en offrant un abri, souvent des toilettes avec de l’eau… Ici nous avons même l’électricité et la bénédiction des locaux qui sont venus s’assurer que nous ne manquions de rien ! Seul b-mole, deux cerfs-volants « musicaux » attachés non loin de là mettent toute la nuit à profit le vent nocturne soutenu pour émettre leur chant lancinant…

 

 

Nous avançons bien malgré le vent, la route n’a pour ainsi dire aucun dénivelé.

Une bonne surprise :

 

Sur une petit route au passage d’un pont notre regard est stoppé, là juste à côté sur le parapet deux singes se promènent ! On s’arrête net, le temps de sortir l’appareil photo, ils rejoignent un arbre à deux mètres du pont, en fait il y a là un beau groupe de 14 singes de toutes tailles jeunes, adultes mâles et femelles qui jouent, mangent de jeunes pousses, sautent de branche en branche… nous restons hypnotisés par ce spectacle une bonne demie heure. Alors que nous repartons un pick-up arrive et nous tend un sac de bananes plantain à distribuer aux macaques, nous jouons donc avec plaisir les prolongations et assistons à une vraie foire d’empoigne.

Nous nous posons peu avant la frontière pour ne pas avoir à effectuer de formalités un dimanche. Cela nous laisse le temps de faire quelques réparations courantes, déjà six mois le matos s’use si on ne veut pas que cela dégénère un entretien régulier est nécessaire.

Nous allons tout de même faire une balade à vélo dans le coins mais une bosse secoue le folow me un peut trop fort : celui-ci se décroche. Le temps que Gaëlle stoppe, Lilou de raye sérieusement le vernis. Une petite ballade à vide donc pas la pharmacie avec nous… Heureusement deux personnes qui gèrent une guesthouse à côté arrivent aux pleurs de Lilou. Elle se retrouve sur une table, aux petits soins : nettoyage à l’eau, Bétadine, crème cicatrisante, super gentil et super efficace. Pour la balade on en restera là, le follow me s’use les pièces prennent du jeu et les parties en frottement se mattent, je rajoute un gros élastique de chambre à air en sécurité au système.

Le passage de la frontière se passe super bien : pas de bakchichs, pas de douane un vrai plaisir.

Une pose technique à Paksé pour que je fasse un aller retour marathon à Vientiane où j’espère récupérer la fameuse lettre (contenant ma nouvelle carte bancaire). Les bus couchettes ce sont des couchette d’un mètre de large super ! sauf que vous êtes deux dessus, moins bien… Si tu tombe bien (mon cas à l’aller) tu peux espérer te reposer un peu malgré les secousses permanentes, le tangage et la promiscuité, mais si tu tombes mal (mon cas au retour) ben tu as moins de la moitié de la couchette (ça fait pas lourd même pour moi) et un voisin qui se prend pour un standard téléphonique dès 3h du mat. Heureusement ma carte était à la poste je n’ai pas fait deux fois 10h de bus coup sur coup pour rien !

 

2 reflexions sur “Fin de la Thaïlande : de Mahasarakam à la frontière (vers Paksé)

  1. Les GS/CP/CE1 de l'école d'Arith

    Bonjour les copains !

    Nous voilà de retour sur votre blog… le rétroprojecteur de notre TBI est cassé alors c’était difficile depuis la rentrée de suivre correctement votre voyage sur le mini écran de l’ordinateur…
    Donc, ça fait bien longtemps que nous n’avons pas lu vos aventures et nous avons maintenant plusieurs épisodes de retard…

    Nous avons expliqué aux nouveaux copains qui nous ont rejoints cette année (Dorian, Olivia, Lily, Louise et Anita en GS et aussi Ethan en CP) qui vous étiez et quel chemin vous aviez déjà parcouru.
    Nous avons regardé un peu les photos que vous avez postées et celles que nous avons préférées c’était avec les pandas. Ils étaient trop mignons on aurait dit des peluches! Et aussi c’était trop beau la cascade et les rivières où vous vous êtes baignés… ça nous a donné envie… Surtout qu’ici chez nous il fait froid et il y a de la neige. On a fait un igloo dans la cour avec les grands c’était trop chouette et on a bien pensé à vous, les rois de la construction 😉

    Demain c’est les vacances et on est pressé d’être à Noël…
    A quel endroit serez-vous le jour de Noël ?
    Est-ce que le Père Noël passe là-bas ?
    Et est-ce que vous avez fait un sapin derrière le vélo ?
    On voulait aussi savoir si la jambe de Lilou était complètement guérie ?

    On vous écrira chacun plus longuement à la rentrée et en attendant on vous fait pleins d’énormes bisous à tous les 4

    Terminez bien l’année à l’autre bout de la Terre et rendez-vous en 2018 !!!

    Les GS/CP/CE1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *