Eveil Nomade

Site de recherche agronomique inca : Moray (Tiago)

Il y a 3 arènes de cercles concentriques, le plus grand est aussi le plus vieux. Au centre du plus ancien il y a les restes d’un bâtiment à la signification encore inconnue ! Chaque terrasse a son micro-climat. De la terrasse la plus basse à la plus haute il y a 15 degrés d’écart. Pour créer des micro climats autres que par l’exposition du soleil, les murs servaient à emmagasiner la chaleur. Les Incas ont aussi apporté de la terre de différents coins de leur empire. Les différentes infrastructures ont le même principe. En surplomb de ces jardins, il y a un bassin d’où l’eau est redistribuée aux 3 centres de recherche. Ils essayaient d’adapter différentes espèces de patates, de quinoa et de maïs. Aujourd’hui il y a plus de 3000 espèces de patates au Pérou.

Différentes graines de mais

Il y a deux hypothèses concernant le drainage de l’eau : un, la pierre de base est très absorbante, ou la deuxième hypothèse est que les ingénieurs incas avaient prévu une sortie artificielle pour l’eau !

Les incas qui étudiaient les plantes s’intéressaient aussi à l’astronomie et ils connaissaient aussi les mathématiques car dans le cas contraire ils n’auraient pas pu faire les cercles concentriques des jardins. Chaque terrasse avait sa propre hauteur et pour y accéder il fallait passer par des escaliers encastrés dans la roche.

J’ai bien aimé ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *