Eveil Nomade

Choisir un vélo pour voyager…en famille

Et oui, le fait de voyager « en famille » a largement pesé sur le choix final des vélos…

Car si nous allons repartir avec nos bonnes vielles randonneuses, cette décision n’avait rien d’évident au premier abord. Je vous présente dans cet article les différents vélos de voyage et les arguments qui nous ont fait opter pour des randonneuses (à nouveau!).

Un vélo de voyage idéal ?

Voici un petit tour d’horizon des différents types de vélo pour voyager en famille  :

Une carriole :

Juste un petit mot pour parler des carrioles à vélo, LA SOLUTION pour voyager avec de jeunes enfants (jusqu’à 5 ans max). Nous avions 2 modèles de la marque charriot (Corsaire XL) suspendus et non , grande taille (prévus pour 2 enfants) et confortables. Seul bémol : les axes des roues ont tous cassé (remplacés par de gros boulons acier).

Le tandem :

Avantage : Efface les différences de niveau entre les deux tandemistes. Avec un enfant c’est un avantage indéniable pour ne pas être frustré par le rythme du plus jeune ! A priori moins lourd qu’un système de traction d’un vélo enfant et plus solide. De plus c’est sécuritaire, cela permet de papoter facilement et apparemment ça suscite la curiosité.

Inconvénient : L’enfant a la tête dans le c…du parent pilote ! Il parait que c’est moins performant dans les montées, mais dans la mesure ou un enfant ne serait pas autonome, on ne peut pas vraiment considérer cela comme un inconvénient par rapport aux autres options. Et évidemment l’enfant n’est plus du tout autonome, alors que c’est une source de motivation à partir d’un certain âge.

Le tandem pino :

Avantage : Le mêmes avantages que pour un tandem mais en plus l’enfant est super bien installé et peut même faire la sieste ! Encore plus pratique pour papoter. Beaucoup de familles en voyage ont opté pour cette option.

Inconvénient : Le prix ! Ce bijou est vraiment très cher…

Le trike :

Il existe même des versions enfant (Hase kettwiesel) qui peuvent s’accrocher au vélo adulte (que ce soit un trike ou non)

Avantage : Super confortable et super stable.

Inconvénient : Super lourd, super cher et super encombrant…Vous l’aurez compris nous avons rapidement éliminé cette option. Mais certains sont partis voyager en famille avec (www.the-bentrider-fameuhly.eu).

Le Follow me :

Ce n’est pas un vélo mais un système d’accroche du vélo enfant, très stable.

Avantage : la polyvalence ! L’enfant peut être autonome ou tracté lorsqu’il est trop fatigué. On retrouve alors les même avantage que sur un tandem. C’est pour nous la solution idéale : Lilou n’étant vraiment motivée que lorsqu’elle est autonome mais encore loin de pouvoir suivre toute la journée. De plus ce système n’est pas très cher.

Inconvénient :  Le système est quand même lourd (5kg), et l’ensemble (vélo adulte + vélo enfant) est plus lourd qu’un tandem.

Le vélo couché :

Alors là je vais m’étendre un peu plus, parce que nous nous sommes vraiment intéressés de près à ces « bêtes ». Après avoir essayé et fouillé sur internet tous les avantages/inconvénients, partant de l’idée de voyager confortablement, sans avoir besoin d’aller « vite », nous avons acheté 2 Nazca Paséo (avec une roue avant de 20 pouces adaptée à nos petites tailles) et des guidons bas, parce que c’est plus classe!

Avantages : Le confort ! Plus de mal au c…, plus de douleurs à la nuque ou aux poignets. Une position parfaite pour admirer le paysage. Une sensation de glisse exceptionnelle en descente. Un meilleur aérodynamisme.

Inconvénients : Un grande instabilité avec un système de follow me. Ce problème est particulièrement sensible en montée, d’autant plus que nous sommes fortement chargés, du coup chaque départ se fait en zigzagant au milieu de la route, c’est limite avec un enfant derrière et très physique pour garder le cap. Par ailleurs il est impossible pour un adulte de pousser dans le dos un enfant autonome dans une montée…Autre inconvénient notable : le poids de l’engin (21 kg à vide) qui dépasse les limites autorisées en avion et demande forcément plus d’énergie pour avancer. Enfin, ils ne semblent pas très adaptés aux pistes : certes ça passe, mais ça secoue quand même le dos et on ne peut pas se mettre en danseuse (bon, sur un vélo droit on ne reste pas toujours en danseuse non plus).

La randonneuse :

Avantage : Passe partout, solide et pour peu que l’on choisisse bien les composants au départ, il est facile de trouver des pièces de rechange partout dans le monde.Et c’est le complément idéal au système de follow me qui permet de tracter un vélo enfant.

Inconvénient : Problèmes de périnée possibles sur le long terme.

 

 

Conclusion :

Nous avons donc choisi de repartir avec nos randonneuses (qu’il va falloir un peu retaper) et des VTT légers pour les enfants, avec un système de follow me pour Lilou. Tiago sera complètement autonome (on envisage même de lui faire porter des sacoches).

Une réflexion au sujet de “Choisir un vélo pour voyager…en famille

  1. ZANETTI Nicole

    C’est avec plaisir que je suivrai votre nouveau périple. Super cette documentation sur les divers modèles de transports en « vélo »
    Je vous souhaite une nouvelle belle aventure en famille, bonne préparation.
    à bientôt sur le site
    Tatan nicole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *