Eveil Nomade

Nouvelles du Ladakh (Tiago et Lilou)

Lilou :

Les cols :

Quand nous avons terminé les premiers tours de lacets, il fallait encore une ligne avant d’arriver à Laymaru, où nous étions sensés dormir hier. Arrivés au monastère, on a mangé dans un restaurant puis on est repartis. Nous avons donc dormi au milieu du col. Après je me suis fait une super cabane dans la petite falaise qu’il y avait. Maman m’a aidé à faire les murs, et on a joué au magasin ambulant de pierres.

Aujourdh’ui nous avons monté un deuxième col, que l’on reconnaissait de loin à cause de montagnes qui ressemblaient à des pis pleins de neige et à cause de la route qui faisait des lacets (qu’on voyait à cause du contraste entre le gris de la route et l’ocre de la montagne). Quand on s’est arrêtés pour dormir, il y avait deux femmes et un bébé. Ça m’a rendu timide de devoir, comme souvent, me faire prendre en photo avec elles.

Le taxi :

Nous avons essayé de prendre un bus pour Padum, mais il n’y en avait pas, on a dû prendre un taxi qui prendrait 14 heures pour aller à destination. Dehors il y avait des marmottes, elles étaient beaucoup plus foncées que chez nous, marron ,orange. Puis il y a eu de la piste. Une tempête de neige s’est levée, au bout d’un moment on a vu un loup. On s’est arrêté trois fois pour manger. Quand on est arrivés à Padum, maman nous a réveillés et le monsieur du taxi nous a emmené à un hôtel.

Tiago :

On s’est réveillés et on a déjeuné, puis on a fait l’école. Après on est partis. 10 minutes plus tard, maman a dit qu’elle avait mal aux jambes. Papa a dit qu’on allait devoir monter 1200 mètres de dénivelée. On est arrivés à un village et on y a mangé. C’était très bien : du riz et du curry et des aubergines et des œufs. On est repartis et on a recommencé à monter. 10 km plu tard on s’est arrêtés parce qu’il n’y avait plus de coins pour mettre la tente plus loin.

Le lendemain on a déjeuné et Lilou s’est réveillée à 7 heures (alors qu’on l’attendait pour partir tôt). On a pas fait l’école et on est partis à 8 heures. Les lacets ont commencé. On est arrivés à un endroit où la terre s’était mélangée à la pierre et avait fait des sortes de rigoles de toutes tailles et de toutes formes. Après on est arrivés à un village et on y a mangé. Puis on est sortis du village et on a continué. Il y a des gens qui se sont arrêtés pour me prendre en photo et je n’ai pas aimé ça, je n’aime pas que les gens me regardent.

Pour l’école d’Arith :

Lilou :

Salut ! Nous sommes en Inde. C’est la deuxième fois que nous sommes à Leh parce que nous avons fait un aller retour de Leh à Padum. A Leh on mange plein de bonnes choses, bien mieux qu’à Padum ou à Kargil. Ça me fait penser que, au retour de Padum, un monsieur nous a invité. En fait c’était un garde forestier, il parlait anglais. Lui et sa famille étaient musulmans. Dans cette religion les femmes portent des voiles. On a fait un repas : ici ils mangent avec les doigts. Mois ça m’a bien plu parce que j’ai toujours adoré manger avec les doigts !

Pourquoi Manon était elle malade (et quelle était sa maladie), si je puis me permettre ?

C’était quoi ta chanson Zélie ?

Quels ateliers avez vous préférez ?

En tout cas j’aurai bien aimé être avec vous, pendant ce temps nous étions en train de faire du vélo !

Est ce que Manon était contente de devoir épouser Lucas ?

Tiago :

Salut l’école d’Arith ! Vous avez fait de belles choses ! Nous on en a pas mal bavé pendant ce temps ! Moi j’ai eu le bonheur d’être malade pendant 3 jours. On a eu quelques flocons de neige et assez froid pour nous habiller chaudement dans les duvets. Mais on a aussi eu des super bonnes choses à manger comme du poulet tandoori et des momos à la patate et au fromage. A Leh il y a plein de magasins avec de jolies pierres, des habits colorés ou des petites statuettes en fer ou en bois. Je me suis acheté un pendentif d’améthyste.

Un peu avant Kargil, on s’est fait inviter par un monsieur qui était un garde forestier. Les parents ont discuté avec lui pendant un sacré moment, de forêts, et ils ont appris entre autre que c’était un endroit où on acclimatait les arbres à l’altitude. On a aussi appris que la veille de notre arrivée une petite fille s’est fait gravement blesser par un ours près de ce village ! On a été invités à manger avec eux. Comme c’est une fête ou ils ne mangent que la nuit (le ramadan), on a mangé vers 8 / 9 heures. On a mangé des patates avec du riz, on a du mangé avec les mains en faisant des pincées de riz avec les doigts. Je n’ai vraiment pas aimé manger avec les doigts.

Est ce que dans le château il y avait des armures décoratives et des armes de guerre du moyen age ?

Pour la soirée déguisement, avez vous fait un bal ? Avez vous pris des photos des déguisements ?

Une réflexion au sujet de “Nouvelles du Ladakh (Tiago et Lilou)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *